Prendre des décisions à partir de la paix et pour la paix : Manifeste du Parlement Universel de la Jeunesse réuni à Salamanque

Apprendre à dialoguer et à prendre des décisions ensemble pour la paix est le fil conducteur du Manifeste que le Parlement Universel des Jeunes (PUJ) a présenté aujourd’hui à l’Université Pontificale de Salamanque (UPSA) rassemblant les travaux de trois mille jeunes parlementaires issu de 31 pays différents.

Comparant la paix à un édifice en perpétuel chantier, les jeunes en ont défini les piliers essentiels : face à l’individualisme, la communion; face à l’uniformité, la diversité ; la crise comme opportunité ; l’ouverture à la transcendance ; lancer des dynamiques au long cours et non dans l’immédiateté; le bien commun ; l’entraide… Telles sont les conditions d’une prise de decisión commune, basée sur le dialogue pacifique.

Le PUJ est un forum œcuménique conçu par Fernando Rielo et fondé en 1981 et qui, dans cette édition, a débattu du thème « Paix dans la construction : prendre des décisions ensemble pour une nouvelle civilisation ». Il s’agissait de la cinquième session plénière internationale à laquelle participaient 120 jeunes d’Amérique, d’Afrique, d’Asie et d’Europe, et même les nationalités autochtones équatoriennes Otavalo et Shuar. Il est promu par l’organisation internationale Idente Youth avec le soutien de l’UPSA et de la Fondation Fernando Rielo.

Le Président de la Fondation Fernando Rielo et des Missionnaires Identès, le père Jesús Fernández, a envoyé un message aux jeunes en soulignant que le progrès scientifique et technique n’offre pas en lui-même la paix, bien que celle-ci ne soit pas possible sans lui, mais elle nécessite de prendre soin des autres et de la planète. Nous devons construire des liens humains authentiques et, pour citer Fernando Rielo, savoir que “l’amour est le moteur de l’histoire, de la science, de la famille et de la paix.”

Marta Simoncelli, coordinatrice pour la Péninsule Ibérique de Scholas Occurentes, a également pris part à la session et a déclaré que des forums comme celui-ci constituent la plus haute expression d’une éducation qui inclut la famille et toute la société, sans quoi la paix n’est pas possible. Elle a également salué le fait que le Manifeste du PUJ propose de construire des ponts et promeut la culture de la rencontre.

L’évêque du diocèse de Salamanque a quant à lui souligné la profondeur du Manifeste du PUJ parce que son contenu va bien au-delà du sociologique et du politique, reflétant ainsi l’humanisme des Béatitudes, l’humanisme du Christ, valable pour tous les êtres humains. Il a encouragé les jeunes à ne pas oublier que l’on ne peut transmettre et construire la paix que par la paix intérieure, don pascal et fruit de la réconciliation que le Christ nous apporte.

Après la signature solennelle du Manifeste par tous les jeunes, il a été annoncé que l’édition 2021 se tiendrait à Quito (Équateur) sur le thème de la liberté de pensée, d’expression et de communication.

Les éditions précédentes ont eu lieu à Rome (2009), à l’ONU à New York (2010), à l’Université Humboldt-Berlin (2014) et à Beijing (2017). Cette session internationale a bénéficié de la fidèle collaboration de l’UTPL (Universidad Técnica Particular de Loja, Equateur), de l’Université pontificale catholique d’Equateur (siège d’Ibarra et de Santo Domingo), Blanquerna-Universitat Ramón Llull, l’Université catholique de Murcia et l’Universidad Francisco de Vitoria.

Leave a Reply