Carballo à la clôture de la Cinquième Rencontre des Nouvelles Formes de Vie Consacrée : Maintenir la diversité charismatique

Les nouvelles formes de vie consacrée seront l’un des thèmes fondamentaux de la prochaine session plénière de la Congrégation pour les Instituts de vie consacrée et les Sociétés de vie apostolique, a annoncé Mgr José Rodríguez Carballo, Secrétaire de ce Dicastère, samedi dernier, 15 juin, à la clôture de la Ve rencontre mondiale des nouvelles formes. Le Secrétaire a également transmis la salutation et la bénédiction du Pape François à toutes les personnes présentes, puisqu’il l’avait rencontré quelques heures auparavant et qu’il avait manifesté son intérêt pour les nouvelles formes de vie consacrée.

Cette cinquième édition de la rencontre, qui s’est tenue à Rome du 13 au 15 juin, a été la plus importante à ce jour (130 participants de 22 pays) et a réuni 39 nouvelles formes ou familles ecclésiales qui ont réfléchi sur le thème « Ouvrir les chemins : La consécration et les états de vie dans les nouvelles formes ».

L’Archevêque Secrétaire a présidé la séance de clôture au cours de laquelle sont intervenus les porte-paroles des différents groupes de travail qui se sont réunis au cours de la réunion. La notion de consécration dans les différents états, la communion dans la mission, les formes d’appartenance selon l’état de vie et le terme ” famille ecclésiale ” ont été quelques-uns des thèmes principaux. D’autre part, les groupes dans lesquels les participants ont travaillé ont analysé quelques concepts proposés par les différents intervenants : la consécration charismatique, soulignée par Lourdes Grosso, m.id ; le terme famille ecclésiale et la relation entre les états de vie, traité par le P. Friedrich Bechina ; la consécration comme Alliance avec Dieu, proposée par le P. José Cristo Rey García Paredes, cfm et communion missionnaire, analysée par le P. Rodrigo Moya, fmvd.

Monseigneur Rodriguez Carballo, après avoir écouté les conclusions des groupes, a apprécié très positivement la diversité charismatique qu’ils reflètent, preuve que “l’Esprit ne se répète pas et est créatif”, et il a encouragé les nouvelles formes à maintenir cette riche diversité. Il a également souligné certains aspects qu’elles doivent prendre en considération dans leur travail : le cadre juridique, sachant que le droit doit aider la vie ; la communion ecclésiale ; la relation avec les fondateurs et les fondatrices ; le sens du service de l’autorité ; la notion de la consécration et l’importance de la formation.

Le P. Jésus Fernandez, président de l’Institut Id du Christ Rédempteur, missionnaires identès, avait affirmé que ce qui distingue les personnes consacrées, c’est l’aspiration à l’union mystique et à la sainteté, et que, pour aider l’Église à être le levain de la sainteté, la vie consacrée doit avoir une autorité morale. A son tour, Margarete Binder, responsable internationale de la Famille spirituelle de l’Opera, a transmis les paroles prononcées par le Pape émérite Benoît XVI lors d’une récente rencontre privée où il a recommandé, en référence aux nouvelles formes, de ne pas oublier les trois “p” : patience, persévérance et prière. Le P. Rodrigo Carrizo, président de la Fraternité Missionnaire Verbum Dei, a affirmé que les nouvelles formes sont un chemin en construction qui s’ouvre pour ceux qui viendront dans le futur.

Les nouvelles formes de vie consacrée sont nées au XXe siècle et beaucoup d’entre elles dans le contexte du Concile Vatican II. Certains des éléments communs qu’elles partagent sont l’acceptation des différents états de vie et la tentative de répondre aux défis de la nouvelle évangélisation.

Leave a Reply