Barcelone : 1er Congrès européen d’anthropologie chrétienne et des sciences de la santé mentale

L’anthropologie chrétienne peut-elle apporter quelque chose aux sciences psychologiques et à la santé mentale, et la psychologie ou la psychiatrie peuvent-elles comprendre par elles seules les phénomènes qui se produisent à l’intérieur de la personne malade?

Telles sont les questions qui seront soulevées lors du 1er Congrès européen d’anthropologie chrétienne et des sciences de la santé mentale organisé par l’Université Abat Oliba CEU de Barcelone les 13 et 14 septembre, et qui aura lieu dans cette même université, sous la coordination de Mar Álvarez et Montserrat Lafuente, psychiatres et professeurs dans ce centre. Le congrès est coorganisé par la Chaire Fernando Rielo de l’Université Pontificale de Salamanque et bénéficie du soutien du Mouvement Européen d’Anthropologie, Psychologie et Psychothérapie Chrétienne.

La thèse fondamentale est ainsi posée : la séparation entre les sciences de la santé mentale et la réflexion anthropologique chrétienne a conduit à appauvrir le dialogue dans le débat public à ce sujet. Elle a également alimenté de nombreux préjugés, parmi lesquels considérer l’anthropologie chrétienne comme réprimant l’expérience personnelle et la psychologie comme une science isolée, basée uniquement sur le quantifiable. C’est pourquoi il est important de tenir un congrès comme celui-ci qui vise à intégrer les deux disciplines et la collaboration entre psychologues, psychiatres, philosophes et théologiens.

Dans une interview accordée à l’Agence Zenit, Mar Álvarez a redit l’importance d’unir les efforts des organisations travaillant dans ces domaines : « Il était nécessaire d’unir nos forces, ce qui n’avait jusque-là pas été possible. Cela nous a pris du temps mais nous avons finalement réussi à le faire ». Cette année, trois entités ont donc uni leur force pour donner une impulsion suffisante à ce Congrès. D’une part un groupe de professionnels étroitement liés à la CEU et à d’autres universités espagnoles, qui considèrent cette rencontre comme une nécessité, d’autre part l’EMCAPP, le Mouvement Européen pour la Psychologie et Psychothérapie Anthropologique Chrétienne. Ce mouvement de psychologues et thérapeutes chrétiens européens organisent depuis de nombreuses années déjà des rencontres de travail et nous ont sollicité afin de travailler ensemble, nous bénéficions ainsi de leur réseau de contacts. Et enfin la Chaire Fernando Rielo de l’Université Pontificale de Salamanque, qui nous a aidé dans l’organisation de cet événement. »

A ce congrès vont participer Paul Vitz, professeur émérite de psychologie à l’Université de New York et à l’Université Divine Mercy de Virginie ; Sarah Lane d’Edimbourg, Martín Echavarría, Michael S. Serwin, Werner May ou Juan José Pérez Soba de l’Université Pontificale de la Sainte Croix à Rome. C’est un réel effort pour approfondir la vision holistique de la psychologie et des sciences de la santé au service de l’être humain, qui est fils de Dieu et pour qui le somatique a des répercussions sur l’esprit. Au niveau européen et au-delà, le Congrès se veut une contribution importante à la vision intégrale de la personne humaine, qui est un esprit incarné.

L’inscription se fait en ligne au lien suivant :➡️https://bit.ly/2keNwsF

De plus amples informations sont disponibles dans le programme publié ci-dessous :

Leave a Reply