Des étudiants de l’aumônerie de santé de Paris en marche pour la fête de Saint Jacques

Tandis que des centaines de jeunes du monde entier faisaient la route jacobéenne en ligne, quelques étudiants en santé (médecine, pharmacie et ergothérapie) de Paris ont pu réaliser une retraite spirituelle tout en marchant, du 24 au 26 juillet, dans une ancienne abbaye proche de Paris, au cœur de la forêt de Dourdan.

Cette rencontre s’est réalisée sous le signe qu’apprécie particulièrement notre père Fondateur –et nul doute qu’il en soit à l’origine–, celui du lien de la charité. Tout s’est fait ensemble, jeunes et missionnaires, dans un esprit de service et d’attention à l’autre, en respectant la distanciation sociale.

Les temps de prière ont été ponctués par le Trissage, la lecture de l’Évangile, les chants polyphoniques, la messe solennelle de la Saint Jacques –occasion pour notre frère Paul de prononcer une homélie sur la vie de l’apôtre évangélisateur de l’Espagne, le sens du pèlerinage et du sacrifice– et des temps de prière silencieuse pour préparer au sacrement de pénitence.

Au cours de la marche, chacun s’est laissé nourrir par les réflexions des jeunes eux-mêmes autour de l’exhortation apostolique que le pape François leur a adressée, Christus vivit. Ils ont pu aussi interroger les missionnaires présents sur leur vocation tout en exprimant aux autres la raison de leur choix d’une profession de santé et les rêves qui les animent.

Les jeunes sont repartis édifiés par la beauté et la sérénité de l’abbaye Notre-Dame de l’Ouÿe, les échanges fraternels et bienveillants. Dans leur touche charismatique, ils ont manifesté leur désir de servir l’Église et de s’engager sans attendre, d’approfondir les textes du Magistère et de continuer à vivre leur foi en communauté… en attendant la prochaine retraite !

Leave a Reply