Les missionnaires identès, présents à la 5ème journée d’étude sur les Nouvelles Formes de Vie Consacrée à Madrid

By 2 mars, 2019Académie

Une représentation de missionnaires identès de la province de Madrid a participé à la V Journée d’étude sur les nouvelles formes de vie chrétienne, organisée par la Chaire de Théologie de la vie religieuse de l’Université Eclesiástica San Dámaso (UESD) de Madrid en collaboration avec la Commission Episcopale de Vie consacrée (CECV) de la Conférence Episcopale espagnole (CEE). Notre sœur Lourdes Grosso est la Directrice du Secrétariat de cette Commission. L’événement a eu lieu le 23 février dans la CEE, sous la présidence de Monseigneur Jesús Sanz Montes, OFM, Archevêque d’Oviedo et Directeur de la Chaire.

Ce fut une rencontre enrichissante, à laquelle ont participé plus de 60 personnes, dont des membres de 16 communautés, instituts ou associations différentes, dont des missionnaires Identès, ainsi que d’autres personnes intéressées par le sujet.

La première intervention fut celle de Gabriel Richi Alberti, doyen de la faculté de théologie de l’UESD. Dans sa communication, il a souligné la nécessité de continuer à travailler dans l’Église pour parvenir à un plus grand approfondissement et à une meilleure réception de l’ecclésiologie du Concile Vatican II. Il a souligné l’horizon missionnaire de l’Église comme la raison des nouveaux dons que l’Esprit ne cesse d’offrir à l’Église. D’autre part, il a souligné que les différents instituts de vie consacrée doivent être compris comme différentes manières spécifiques et historiques de vivre la vocation universelle à la sainteté. Il a également affirmé que l’essence de la vie consacrée est déterminée par sa fonction prophétique ou eschatologique, puisque la profession des conseils évangéliques comme état de vie établit une spécificité distincte par rapport à la vie conjugale et au ministère ordonné, qui sont davantage liés au pèlerinage historique de l’Église. Enfin, il a souligné qu’au processus d’institutionnalisation d’un charisme appartient de manière essentielle la reconnaissance par l’Église comme garantie que l’Esprit Saint offre de l’authenticité du don charismatique ; et que ce processus peut impliquer des innovations canoniques, mais en respectant et en exprimant toujours l’origine sacramentelle de l’autorité de l’Église.

Mons. Jesús Sanz Montes a ensuite parlé de la “Consécration comme appartenance à Dieu”, expliquant que l’expérience et le discernement permettront progressivement une plus grande précision dans la codification de ce que l’on appelle aujourd’hui “les nouvelles formes de vie consacrée”. En ce sens, Mons. Sanz a pris la métaphore de la symphonie utilisée par le théologien H.U. von Balthasar, pour exprimer que l’Église est aussi comme une symphonie, une œuvre commune qui est exécutée par différents instruments et avec différentes notes. C’est ainsi que, dans l’Église aussi, les diverses vocations, suivant distinctement le Seigneur, forment l’unique Peuple de Dieu. De plus, Jésus Sanz a proposé la triade d’un itinéraire symphonique pour le renouveau de la vie consacrée : consacré à Dieu, avec nos frères et sœurs, pour la mission qui nous est confiée dans l’Église. D’autre part, il a souligné que la vocation trouve son origine dans l’initiative de la volonté divine, puisque l’appel à vivre une consécration spéciale part toujours de Dieu. En même temps, il affirme que la consécration spéciale est enracinée dans le Baptême et le réalise plus pleinement. Tous les baptisés sont appelés à la sainteté, mais la vie consacrée a sa propre valeur : la nature eschatologique. En fait, ceux qui professent les conseils évangéliques anticipent la vie du Ciel. Enfin, l’illustre conférencier a réfléchi sur la consécration comme don du cœur ou de l’appartenance habitée par l’Autre, et a rappelé les éléments de l’expression consacrée d’une appartenance vocationnelle : la prière personnelle, l’Eucharistie, la pénitence, la Parole et la liturgie des heures. Monseigneur Sanz a fait référence à son livre “La fidélité créative”.

Par ailleurs, Juan Carlos Ortega Rodríguez, LC, a présenté les conclusions du Congrès international “Consécration et consécration par les Conseils évangéliques”, tenu à Rome du 3 au 6 mai 2018. Teresa Rodriguez Arenas, de la Fraternité missionnaire Verbum Dei, a ensuite réfléchi sur les critères ecclésiaux pour l’approbation de nouvelles formes de vie consacrée et a souligné en particulier la question de la nécessité du discernement comme don de l’Esprit à prier et à cultiver. Ensuite, les participants ont eu le temps de formuler quelques questions aux orateurs, qui ont ainsi eu l’occasion d’approfondir certaines questions.

Leave a Reply