« Vous êtes chacun une étoile unique »: Les Rois Mages visitent les enfants et les adultes malades à Berlin

Comme c’est déjà une tradition pour la Jeunesse Idente dans cette ville, le samedi 4 janvier, leurs Majestés les Mages ont visité trois hôpitaux à Berlin, deux à La Charite et la clinique Vivantes. Avec un groupe de bénévoles, nous avons organisé un petit programme pour les enfants et les adultes malades. Cette année, la chorale de l’école catholique Bernhardinum de Fürstenwalde a participé avec son professeur de musique.
Cette initiative a été préparée lors de plusieurs réunions précédentes, en répétant la courte représentation théâtrale et musicale des Rois Mages à la recherche de l’étoile perdue, et en faisant avec les volontaires les étoiles qui seraient ensuite données aux patients.
D’abord, nous sommes allés à deux étages de l’hôpital pour enfants. Plusieurs parents ont été touchés par le message des Rois Mages aux enfants, que chacun d’eux était une étoile unique.
Après une courte pause et un déjeuner, nous sommes allés à la clinique Vivantes, où les Rois Mages ont visité trois étages de patients adultes. Le chœur chantait dans les couloirs tandis que les Rois avec leurs pages rendaient visite aux patients. Pour les patients, c’était une grande joie de voir les Rois Mages leur remettre une étoile sur laquelle ils avaient écrit leur nom auparavant.
Enfin, nous avons visité un service pour enfants dans un autre hôpital. Les enfants étaient tout aussi reconnaissants pour les étoiles et les cadeaux que les Rois leur avaient offerts. Le personnel médical était également heureux de notre visite et nous a dit au revoir jusqu’à l’année prochaine.
C’est déjà la troisième année que nous organisons ce projet, et nous sommes heureux de constater que chaque année le nombre de bénévoles qui collaborent augmente, ce qui nous permet de toucher un plus grand nombre de personnes malades.
Ce qui est le plus impressionnant, ce sont les rencontres personnelles ; les patients ouvrent leur cœur par un simple acte d’amour que nous leur montrons.

Leave a Reply